visuel : Deux jardins et le même, poème de Salah Stétié, gravures de Christiane Vielle

 

ÉDITIONS MIRAGE / CHRISTIANE VIELLE

"Le livre, expansion totale de la lettre, doit d’elle tirer, directement, une mobilité et spacieux, par correspondances, instituer un jeu, on ne sait, qui confirme la fiction… On peut, du reste, commencer d’un éclat triomphal trop brusque pour durer ; invitant que se groupe, en retards, libérés par l’écho, la surprise. L’inverse : sont, en un reploiement noir soucieux d’attester l’état d’esprit sur un point, foulés et épaissis des doutes pour que sorte une splendeur définitive simple… L’air ou chant sous le texte, conduisant la divination d’ici là, y applique son motif en fleuron et cul-de-lampe invisibles."

Stéphane Mallarmé in Quant au livre

 

christiane.vielle@orange.fr

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association PAGES